La rivière OISON

Depuis sa source à Saint Amand des Hautes Terres jusqu’à sa confluence avec la Seine, «l’Oison» serpente sur 17 kms dont 11 kms dans l’Eure.

Sur neuf communes riveraines de l’Oison huit sont situées dans l’Eure :

    • Saint Amand des Hautes Terres
    • Saint Ouen de Pontcheuil
    • Le Thuit Signol
    • Saint Pierre des Fleurs
    • Le Bec Thomas
    • Saint Germain de Pasquier
    • La Saussaye
    • Saint Cyr la Campagne

La commune de Saint Pierre les Elbeuf est située en Seine Maritime

La rivière est alimentée par de nombreuses sources tout au long de son cours.
Source de la Fontaine des Poiriers, Source du Bec-Thomas…

L’Oison qui arrose le vallon où est assis le Bec-Thomas, a donné son nom au village.

En effet, le terme bec (et becquet) sont des appellatifs régionaux ayant le sens de ruisseau, petite rivière et sont issus du scandinave bekkr, de même sens.
Le second terme du nom de la commune est emprunté à un certain Thomas de Tournebu, attesté comme seigneur.

Sur le territoire du Bec-Thomas, trois moulins à roue à augets : le moulin Guillaume, le moulin du Bec-Thomas et le moulin des Paillards (ou d’Espaillards ou de l’Isle), tous trois des moulins à blé, dépendaient du village.
Le moulin du Bec-Thomas dit aussi moulin du Bourg aurait alimenté le château en eau.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur le site de la SERPN :
http://www.serpn.com/PROTECTION-DE-LA-RESSOURCE/Bassin-versant-de-l-Oison

debardageDébardage

 

l'oison
Rives de l'Oison